les inondations de Manille reporter sans frontiere

Publié le par blandine

Cher tous,
           Voici un bon moment que nous n’avons pas donné de nouvelles et peut-être cela vous a-t-il manqué ? Comme nous vous l’annoncions dans notre dernière chronique nous sommes parties pour Manille avec le Docteur Cagape, l’ACIM voulant aider les victimes des inondations. On prévoyait de rester peut-être une semaine et voilà plus de deux semaines que nous sommes a Manille ! Bien sûr pas d’accès Internet… hormis une petite demi heure les week-ends où nous avons eu la joie de recevoir quelques mails de France. Je profite d’un de ces petits moments d’accès pour vous donner des nouvelles ne sachant pas quand on pourra le faire de nouveau. En effet nous prévoyons de partir faire des missions médicales dans la campagne à Tanaï où s’est déroulé la mission Rosa Mystica de cet été. Peut-être après si nous le pouvons faire un peu de tourisme et visiter Bohol… dont les philippins nous parlent depuis si longtemps afin de récupérer un peu de ces trois longues semaines de missions. En plus de deux semaines il s’est passé des milliards de choses, et cela va être difficile aujourd’hui de tout vous raconter !
Ce ne sera qu’un avant goût du compte rendu que nous ferons lorsque nous aurons plus de temps à Gen San. Mais ne vous inquiétez pas nous avons pris soin de noter tous les soirs les événements marquants de la journée afin de ne rien oublier de ces moments extraordinaires et puis il y aura bien sûr des photos qui vous aideront un peu à comprendre ce que les gens vivent à Manille.

Nous avons donc eu neuf jours de missions médicales dans les différents quartiers (barangays) de Manille en restant maximum deux jours au même endroit. Nous avons vu passer plus de 3200 personnes, non, les chiffres ne sont pas gonflés ! Ces personnes ont vu un médecin, eu leurs plaies pansées et ont pu recevoir les médicaments dont elles avaient besoin. Nous avons vu différents quartiers de Manille dont certains très, très pauvres et dramatiquement touchés par les inondations, plus de quinze jours après, il y avait encore une vingtaine de cm d’eau, des montagnes de détritus que les gens essayaient péniblement d’évacuer de leurs pauvres bicoques… Nous avons entendu toute sorte de témoignages, touchants, extraordinaires, émouvants ou parfois même cocasses : de ce père remerciant le ciel de lui avoir permis de sauver son bébé alors qu’il avait tout perdu, cette famille récitant le chapelet sur le toit de leur maison espérant ainsi stopper la montée inexorable de l’eau ou encore ces gens nageant dans les pièces de la maison essayant d’atteindre l’escalier… Mais partout, inoubliable et universel ce fameux sourire philippin, une sacrée leçon ! Ces milliers de famille ont absolument tout perdu mais gardent la même espièglerie lorsqu’ils se battent pour être présents sur nos photos ! Et puis il y a bien sûr toutes ces personnalités hors du commun que nous avons rencontré, ces prêtres du prieuré, ces volontaires toujours disponibles et que l’on revoyait d’une mission à l’autre ou encore ces prêtres de la congrégation de Saint François-Xavier partageant la vie des pauvres philippins..
Ces journées ce sont déroulées dans des conditions matérielles dans l’ensemble difficiles. Une à deux heures de voiture pour rejoindre nos lieux de missions, avec la difficulté de trouver à chaque fois de quoi transporter notre vingtaine de cartons et d’atteindre le lieu prévu car beaucoup de rues étaient fermées. Un lieu d’une propreté toujours relative, de la boue, de la pluie, de l’eau, les inondations ne sont pas loin ! De la chaleur car bien sûr souvent il n’y a plus d’électricité, et du bruit car lorsque nous étions dans des stades ou des préaux, imaginez le brouhaha occasionné par plus de 300 personnes attendant avec bébé et mégaphone… Mais nous sommes, grâce à Dieu, très bien logées, tout près du prieuré de Manille où nous avons eu la joie d’assister quasi quotidiennement à la messe. Et nous avons eu quelques bons moments de détentes à visiter Manille ou se faire de bons restos ! Voili, voilà, un mini résumé bien fade de ce qu’on a vécu pendant ces deux semaines… plus de détails, promis suivront dès que l’on aura de la disponibilité.

Nous vous embrassons tous bien fort, et Perrine se joint à moi pour vous assurer de nos prières ! A bientôt et un énorme bonjour à la France qui ne nous a jamais paru aussi loin ! Perrine et Blandine

Commenter cet article

Mac 17/11/2009 10:59


Génial les filles!! J'aurai du venir avec vous!!!! Plein de courage et on pense fort à vous (même si j'écris mon premier commentaire sur ce site!). Vous vivez des moments extraordinaire, mais on a
quand même hâte de vous revoir! Je vous embrasse fort!


Blan 09/12/2009 09:56


merci mac pour ton petit commentaire! Ton premier commentaire... ma premiere reponse!
Nous sommes de nouveau de retour a Gen san, donc on va essayer de mettre a jour!
Comment vas tu?, les preparatifs? le boulot... le bonjour a toutes les collegues!
Mille bisous des Philippines!


Clot 11/11/2009 13:29


Hé ben!......Je commence à me demander pourquoi je ne suis pas partie avec vous!!!!!C'est incroyable cette expérience...Bravo les filles!Gros bisou bien français...avec un peu de fraîcheur bien de
chez nous!Clot'


Benoît 24/10/2009 19:05


Coucou !

Ca fait plaisir de savoir que vous avez pu partir en mission à l'occasion des inondations à Manille. Je comprends tout à fait votre enthousiame à l'idée de partir, évoqué dans l'article
précédent... un peu comme un militaire partant en OPEX en Afghanistan !!!
Je vous vous souhaite bonne chance pour la fin de la mission et pour le reste du séjour... et je vous envie un peu !

Benoît


Bob 19/10/2009 11:31



Moi aussi l'autre jours à Barbès, la France ne m'avait jamais parue aussi loin... de là à dire que nous vivons les mêmes sensations, il y a quand même de la marge: il nous manque entre
autre la chaleur du sourire philippin (et aussi tout simplement la chaleur...)



Marie de Charette 18/10/2009 22:44


Coucou Blandine!
C'est amusant de te retrouver sur ce blog. J'ignorais que tu étais partie aux philipines. Tu y est jusqu'a quand? J'espère qu'on s'y retrouvera cet été... Envoie moi un mail si tu as le temps, je
n'ai pas ton adresse, la mienne c'est mariedc29@hotmail.com.
Bisous et bon courage à toute les deux!
Marie