Santa Rosa... bienvenue dans la vie petit Ondoy !

Publié le par perrine

Vendredi 27 Novembre

Lever a 6h du matin après une nuit passee a Eastern Ship. Aujourd’hui Mission a Santa Rosa, dans la province de Laguna.  Nous prenons une jeep qui nous conduit au terminal du bus, tout pres d’intramuros. Le chauffeur est quelque peu “suicidaire” : il prend une rue a contre sens pour eviter de faire demi-tour et essaye de rentrer dans un parking par la mauvaise entrée!

Le trajet en bus est rapide cette fois-ci : une heure et nous arrivons a Santa Rosa. Magali achete quelques gateaux locaux car le petit dejeuner, compose de tranches de pain de mie  a ete un peu leger ! Un homme vient nous chercher et nous conduit dans une belle voiture climatisee P1020331 - réduiteP1020371 - réduitejusqu’au lieu de la mission, l’ecole de Sainte Rose de Lima qui sert aussi de centre d’evacuation pour des familles. Nous installons les tables et les medicaments a l’ombre. Tableau touchant d’un vieux monsieur en fauteuil roulant pousse par sa femme, aussi agee que lui. A midi, pause dejeuner. Mais avant une petite visite au Saint Sacrement a defaut d’une visite dans l’eglise qui est fermee. Quelques enfants nous suivent et viennent aussi faire leur petite priere. Nous reprenons le travail jusqu’a 15 heures. Blandine transforme la pharmacie en salon de coiffure en me faisant des tresses. Et pour finir la DSC03943 - réduitecoiffure, quoi de mieux qu’une couronne confectionnee avec le carton d’une boite de multivitamines! La princesse Perrine est paree! Nous vient a l’esprit de fabriquer d’autres couronnes pour les enfants qui nous regardent faire avec des yeux emerveilles. Couronnes en papier, ballons en poisson avec des gants en plastique, voila de quoi faire des heureux…et des jaloux car nous n’avons pas de quoi en faire pour tous les enfants presents !

Avant de quitter Santa Rosa nous nous arretons dans une autre ecole, servant aussi de centre d’evacuation, mais encore inondee. Nous pouvons aussi nous rendre compte de nos propres yeux des conditions de vie de ces pauvres gens : passerelles en bois de fortune pour acceder dans les classes emmenagees en maisons temporaires, et imbibees d’humidite. Les gens sont assis a meme le sol et vivent entasses. Un enfant dort dans un berceau fabrique avec deux bouts de bois, DSC03956 - réduiteun drap et une ficelle. Ses parents lui ont donne comme prenom le nom du premier typhon qui a touché la province de laguna  : “Ondoy”. Au moins ils sont surs de s’en P1020388 - réduiterappeler! Dans une autre classe une vieille dame qui tente de nettoyer une classe en epongeant le sol, pour la rendre habitable. Les enfants, insouciants, jouent et s’agrippent aux passerelles, agiles comme des singes au dessus de l’eau. Certains marchent dans P1020377 - réduitel’eau sur laquelle flotte des detritus en tout genre. Apres notre visite nous remontons dans la voiture climatisee. Drole de contraste! Malgre l’aide que P1020380 - réduitenous avons apporte aujourd’hui par la mission, nous ne nous sentons pas a l’aise de repartir aussi confortablement tandis que nous laissons a leur sort toutes ces familles… Nous prenons un jeep jusqu’a Los Banos. Nous profitons des banquettes pour nous allonger et dormir. D’ une heure annoncee nous passons a deux heures ! Paysages magnifiques sur la route : superbe coucher de soleil se refletant dans les rizieres. Sur la route, nous croisons la voiture de Ted qui nous attend pour nous donner les restes de la nourriture distribuee durant la mission de samedi dernier avec les chevaliers de Notre dame. Nous remportons donc avec nous eau, riz et boites de sardines. Avant de nous quitter, Ted en profite pour nous renouveler son invitation dans sa maison a Batangas. Nous arrivons enfin au barangay de Los Banos, a Banbang. Nous dinons dans une classe de l’ecole attenante au barangay. Magali envoie un mail a Yolly pour lui demander si nous pouvons prolonger P1020406 - réduitenotre sejour a Manille pour pouvoir passer quelques jours a Batangas. Yolly repond dans la foulee… par l’affirmative, chouette, notre reve va se realiser plus vite que prevu ! Nuit peu confortable en perspective : nous avons pour lit les tables de la classe avec un coussin pour quatre et quelques couvertures pour adoucir la durete du bois ! Mais la fatigue aidant nous tomberons vite je l’espere dans les bras de Morphee !

Commenter cet article