Mission a Alabang

Publié le par blandine

Mardi 24 novembre

            DSC03759 - réduite    Hier nous n’avons pas fait grand- chose a part un peu de communication avec nos familles sur internet, du courrier, et dormir! Après la messe nous avons rejoint Doc et les garcons dans intra-muros, pour etre pretes a partir tot le lendemain! Les garcons, mandates par Doc, ont ete acheter  un rice cooker… surprenant encore pour nos mentalites de petites francaises, mais nous comprenons vite que pour ici, c’est l’accessoire de base, vite rentabilise! Peut-etre devrons-nous, nous aussi, passer par la quand nous reviendrons en France?     

Apres nos deux jours de coupure nous voila donc d’attaque pour de nouvelles aventures.

Rendez-vous le matin a 7h, pour un depart avec seulement une demi-heure de retard, (il y a du progres!), après un petit-dejeuner qui nous permet d’inaugurer le nouveau rice cooker. On decouvre que le rice-cooker cuit non seulement le riz mais aussi les saucisses roses fluos, ou les jambons facon plastique! Nous roulons deux heures environs avec le “FX” de location pour atteindre l’extreme Sud-Est de Metro Manila, au bord du lac de Laguna Bay, dans le barangay Poblacion Alabel dans Alabang.P1020209 - réduite

Pour comprendre un peu (on a mis deux mois a saisir!) voici la minute geographie et histoire, resume de notre conversation durant le trajet!

Manille existait déjà bien avant l’arrivee des espagnols au 16e siècle et s’appelait Maynilad du nom d’une plante a fleur blanche qui pousse sur les mangroves. Les premieres communautes marchandes s’y installent et le commerce prend son essor des le XII e siècle, en raison de sa situation strategique. Des 1571 la ville est proclamee capitale des Philippines par Migule Lopez de Legaspi, premier gouverneur general des Philippines, au service de l’Espagne. Le colons s’y installent et fortifient la ville qui prend le nom d’Intra-muros. Manille perd son titre de capitale en 1948 au profit de Quezon City situee a 15km de Manille. Cette tentative de delocalisation est un echec et Manille reprend sa place de premiere ville en 1976. Elle prend alors le nom de Metro-Manila après avoir regroupee 17 villes, dont Manille bien sur (la plus grande, 2 millions d’hab., a l’interieur de laquelle se trouve intra muros, l’ancienne ville fortifiee), Quezon City (ou se trouve le prieure de la frat), Makati ( le centre des affaires). Metro Manila est donc aujourd’hui une metropole, la 18eme plus grande du monde en nombre d’habitants, 636 km carre et 12 millions d’habitants. (je vous renvoie maintenant a la carte de Metro Manila et de Laguna de Bay -lac autour duquel nous avons fait toutes nos missions du mois de Novembre- qui se trouve sur la page “carte des Philippines”, surtout si vous n’avez rien compris a mes explications !)

                Nous nous installons donc sur un terrain de basket ou nous sommes bientot rejointes par plusieurs associations. Aujourd’hui donc 3 docteurs et 2 postes pharmacie. L’avantage est que nous avons du coup plus de choix. Sans aucune concurrence nous partageons nos medicaments, grand avantage pour les patients.DSC03749 - réduite Nous commencons comme chaque debut de mission par une priere dite par Docteur cagape.

                Toute la matinee, un monsieur, homme politique, s’amuse avec le micro et nos pauvre oreilles n’en peuvent plus! Tout d’abord avec Sheryl pour accueillir et prendre les constantes des patients, je me rabats vite a la pharmacie ou tous les pharmaciens semblaient un peu debordes! L’apres-midi nous venons tranquillement a bout de la longue file de patients qui attendaient. Le carnet de chant, en bonne place permet ,d’animer le poste pharmacie! Seymour et Nelson aujourd’hui decouvrent  avec surprise la chanson de “Perrine etait servante” et “O Magali, ma tendre aimee”!DSC03786 - réduite

                Nous avons vu aujourd’hui (je ne compte que les patients de Doc) 280 patients. La journee a passé, comme a chaque fois, a toute allure et il faut maintenant songer au retour. Le probleme est que Nelson, envoye en reconnaissance n’a pas reussi a trouver de FX… Les autres associations qui rentrent sur Manille ont de la place pour Doc et les cartons de medicaments. Nous allons donc avoir la joie d’experimenter les transport en commun sur des longs trajets dans l’ile de Luzon!

                Deux tricycles nous emmenent tout d’abord jusqu’a un terminal de bus. Nous avons déjà experimente les tricycles ou l’on s’entasse avec tous nos cartons! C’est au terminal de bus que cela se complique un peu, je m’explique, voice les etapes de notre quete:

D’abord il faut arriver a savoir quel est le bon bus pour rentrer, car tous tiennent absolument a nous faire monter dans le leur sans chercher a savoir si c’est bien notre direction.

Se mettre ensuite d’accord sur le prix…car devant notre tete blanche, les prix sont bien sur multiplie par 4, au grand scandale des garcons et de Sheryl!

Etre aussi sur qu’il y ait de la place dans le bus! Je parle de ce troisieme bus dans lequel nous sommes montes, parce que le chauffeur affirmait contre tout evidence qu’il restait assez de place pour nous 6…

Voila pourquoi, ce n’est qu’en montant pour la quatrieme fois dans un bus que nous avons fini par nous asseoir croyant etre au bout de nos peines. Mais, rappelez-vous, ici les bus ne partent que quand ils sont archi-plein! Chaque chauffeur essaye donc de rameuter les clients a grand coup de klaxon et de rabatteurs, imaginez donc la cacaphonie que cela peut donner lorsqu’une bonne vingtaine de bus sont presents dans le terminal!P1020224 - réduite

Nous finissons cependant par partir dans un bus aux banquettes de bois et sans clim, mais a un prix raisonnable et dans la bonne direction, Cubao! De la, nous prenons un tricycle pour aller au prieure ou nous attendent quelques cartons tout neufs de medicaments, carburant pour nous futures missions!  P1020239 - réduiteOn recupere en passant par notre appartement quelques affaires car nous dormons ce soir dans intra-muros avec Doc. Le depart est fixe a 5h du mat, aie! Par precaution nous prenons nos affaires pour plusieurs jours, nous esperons pouvoir dormir sur place et eviter ainsi les longs et fastidieux voyages, meme si nous ne savons pas encore ou!

Et, enfin, après cette journee bien remplie, un atterissage bienvenu dans notre lit!

Commenter cet article