elle m'a dit d'aller siffler sur la colline

Publié le par Blandine

Jeudi 5 novembre

                Nous nous levons a 7h, bien decides de profiter a fond de notre derniere journee a Bohol, après DSC03163 - réduiteune excellente nuit dans notre maison de bambou grace a la moustiquaire, quelle belle invention! Ce matin, pas d’eau, la pompe centrale alimentant le quartier a explose! On attendra donc ce soir pour notre chere douche a la casserole.

Aujourd’hui nous allons revoir les collines de chocolat, sur, mais nous ne savons  pas ce que les garcons nous ont prepare pour le reste de la journee… surprise! Nous nous baladons, pour commencer,DSC02928 - réduite autour d’une ravissante petite cascade. Des tres jolies couleurs et on est les seuls touristes! Adorable bien que j’ai teste d’un peu trop pres les pierres glissantes!

Nous rejoignons ensuite un parc d’aventure qui propose diverses activites: escalade, canoe, suislide. Nous essayons tous le suislide meme Magali qui passe DSC02985 - réduitepar-dessus son vertige! Allonge sur une bache, et, rassurez-vous, tres bien maintenus, nous survolons, suspendus a un cable, une riviere qui serpente entre les collines de chocolat…somptueux! 200m aller, 200m retour! Paysages merveilleux et frissons garantis! Petit clin d’oeil a mon escalade francaise! "Envole moi, envole moi..."chantons nous Perrine et moi, un peu crispees au debut puis... les bras etendus dans le vide !

L’apres-midi continue sous le signe de ces fameuses collines chocolat. Nous reprenons donc la voiture pour suivre les pistes toujours au milieu d’une magnifique campagne, carabaos labourant les rizieres, femmes battant les graines et maisons en bois! En dehors de l’unique axe principal, les routes sont de simples pistes goudronnees de loin en loin sur 500m! Nous nous arretons, perdus au DSC03012 - réduitemilieu de cette campagne, pour partir a l’assaut d’une des 1600 collines de chocolat: une petite ascencion d’une demi heure a flanc meme de la colline, au milieu de la terre meuble et des petits arbustes, une vue imprenable du sommet et cette impression d’etre seuls au monde! Merci les garcons! Et les collines de chocolat n’ont pas fini de nous surprendre. Nous faisons unDSC03019 - réduite heure de route supplementaire pour aller de l’autre cote de l’ile de Bohol. Et apres un petit coucou a deux pauvres petits tarsiers en cage, nous decouvrons un point de vue encore plus impressionant que les precedents, baigne de la lumiere du soleil couchant et borde par la mer. Magnificat! Longue séance photo devant ces merveveilles de la nature ou encore une fois les garcons en bons philippins, ne sont pas les derniers a poser! Ce point de vue est situe dans un complexe touristique ou, au milieu d’enormes bougainvilliers multicolores, se trouve le village pour enfants. Voici donc notre groupe franco-philippin retombant en enfance, jouant, sans aucun respect DSC03134 - réduitehumain, dans la mini-ecole, la mini-pizzeria ou le DSC03114 - réduitemini-chateau-fort! La nuit tombe trop vite dans ce pays, nous voila déjà oblige de rentrer a Cortes (banlieue de Tagbilaran) ou la tante de Seymour nous a prepare un festin de roi pour notre derniere soiree boholana. Soiree qui se termine par un karaoke  tout en sirotant les 6 litres de biere que Seymour a achete pour l’occasion. (on a eu le malheur d’expliquer quel leur Red Horse etait tres bonne!) Le karaoke est une institution aux Philippines, pratiquee regulierement dans toutes les familles. Chez les marchands de disque on trouve des rayons entiers de CD pour karaoke. Quant a Nelson, quand il est parti dans les chansons en tagalog, il ne s’arrete plus! Et les chansons en tagalog sont toutes des chansons d’amour bien cucu la praline...et la traduction ( en simultanee par Seymour!) valait le coup. Avec Perrine on a bien ri!

Commenter cet article