De surprise en surprise !

Publié le par perrine

Il est 8heures et comme chaque matin nous attendons toutes les deux sur la terrasse l arrivee de Patrick et de Godwin qui viennent nous chercher en voiture et nous emmenent au bureau. Mais ce matin je ne vais pas au bureau car je suis toujours malade et je me rejouis a l avance de pouvoir me reposer tranquillement ici.
Mais voila que nos deux <drivers> arrivent et annoncent a Blandine qu elle doit preparer son sac pour une semaine et qu elle part dans la matinee toute seule pour Davao, ville a 3 heures de Gensan, pour aller visiter des patients. Les infos sont assez limitees mais nous commencons a etre habituees... Blandine est trop contente de cette nouvelle aventure pleine de suspens et ne met pas longtemps a boucler son sac. J avoue que sur le coup je suis un peu depitee et commence a regretter d etre malade. Finalement ma deception est de courte duree car j apercois Mama, la tante de Sheryl qui n est pas parti au travail comme chaque matin et qui est bien decidee a me dorloter : chic !!! Apres un petit dej pantagruelique apporte par Kitz ( petites brioches, cafe, ananas frais), je fais mes adieux a Blandine que je pense ne revoir qu a la fin de la semaine. Snif, snif...
J organise mon emploi du temps pour cette matinee : un peu de menage (pour eviter a Mama de le faire a notre place car nous nous sommes apercues certains soirs que celle ci avait range nos affaires pendant notre absence), un peu de lecture sur la terrasse, dessin au stylo bille. L heure du dejeuner arrive et je suis invitee par Mama et sa fille Jannie a partager leur repas. je n ai pas tres faim mais tout est delicieux et ca fait du bien de manger. En dessert je goute pour la premiere fois leurs mangues, bien mures et bien tendres. Apres ce delicieux dejeuner je les quitte pour une sieste mais peine perdue je ne trouve pas le sommeil a cause de la chaleur et du manque d air. Vers 3 heures, Mama m apporte le gouter avec au menu du beurre de cacahuete : trop bon quand on en mange a petites doses ! Elle me propose ensuite de me montrer quelques photos de famille. J ai eu le plaisir de regarder la totalite des albums de famille allant de son mariage a celui de ses enfants !
Vers 5 heures, je me repose sur la terrasse lorsque je vois arriver la voiture de l Acim avec a l interieur Kitz, Godwin et Ellen. ca fait plaisir de les voir ! Mais qu est ce que j entends ? Moi aussi je dois preparer ma valise pour une semaine ? Moi ausi je pars pour Davao ? Je ne comprends rien ! Je pensais qu il n y avait que Blandine qui partait.J essaye d avoir un peu plus de details mais peine perdue et puis de toute facon ici il ne faut pas chercher a comprendre ni a maitriser la situation, c est imposssible ! Donc mi excitee par le depart mi anxieuse car je suis encore malade, je prepare mes affaires et saute dans la voiture. Arrivee au bureau, je retrouve Yolly. Enfin je vais pouvoir avoir des infos un peu plus claires... En fait Blandine n est partie qu en debut d aprem avec Magali pour accompagner en ambulance la petite Jane qui doit se faire transferer a l hopital de Davao. Et moi je dois les rejoindre a Davao avec Patrick, Godwin, Aldi et le pere de Jane.
Nous voici donc parties pour 3 heures de route. Voyage pittoresque et peu reposant : radio a fond dans la voiture, routes tres cahotantes, phares eblouissants des voitures arrivant en face et qui oublient de se mettre en mode feux de croisement, Patrick qui change de radio toutes les deux secondes pour eviter les pubs en tagalog ou parce qu il ne trouve pas la musique  a son gout... Bref j etais deja pas tres fraiche a cause de la fievre mais apres 3 heures dans ces conditions je n en peux vraiment plus !
Nous arrivons enfin a Davao, la capitale du Durian (les nombreux etalages et... l odeur nauseabonde en temoignent) et trouvons assez rapidement  l hopital de Jane. Je rentre dans la chambre de Jane et la, fou rire general : nous rions de voir nos tetes toutes plus deterees les unes que les autres. Blandine et Magali n ont pas l air d avoir eu une journee facile vu les cernes que j apercoi sous leurs yeux. Blandine a vite fait de rattraper par son recit toutes les heures durant lesquelles je n etais pas avec elles et je suis bien vite mise au courant de leurs peripeties. Finalement la separation aura ete de courte duree !

Commenter cet article

blanche neige 25/09/2009 23:00


Hé bé les filles, il n'y a pas de répit dans vos aventures... Rien à voir avec notre douce vie parisienne....
Alors ma Pépette, et la tisane?????